Le mouvement L’amour Crisse

Le 31 décembre 2020, à l’émission spéciale En direct du jour de l’An sur les ondes d’ICI Télé, France Beaudoin demande à ses invité.es ce que la Covid ne réussira pas à nous enlever. Chacun y va de sa réponse et Louise Latraverse lance spontanément : L’amour… crisse. 

 

En deux mots, en cette veille du Jour de l’an bien particulier, elle a réussi à résumer tout ce qui nous habitait.

 

Voici donc le t-shirt et le hoodie L’AMOUR CRISSE. Pour chaque t-shirt vendu, 10 $ seront remis à la Maison Simonne-Monet-Chartrand qui vient en aide aux femmes victimes de violence conjugale. Pour chaque hoodie vendu, ce seront 20 $ qui seront remis.

 

 

 

« Simone-Monet Chartrand, mon amie qui m’a aidée à élever mon fils. Une femme admirable qui a encouragé les autres femmes à être indépendantes financièrement. Il était donc tout naturel pour moi d’appuyer cette cause qui porte son nom », Louise Latraverse.

 

Ensemble, aidons les femmes en situation de violence conjugale et propageons ce message de solidarité et d’amour… crisse.

 

Une idée de : Louise Latraverse, France Beaudoin, Monique Giroux, Renée Pageau et Samuel-Olivier Barrette

Conception du t-shirt : Petite Gazelle Atelier et Samuel-Olivier Barrette

Lien pour l’achat: lamourcrisse.ca

Plusieurs personnalités ont participer à ce mouvement donc: Louise Latraverse, Monique Giroux, France Beaudoin, Ingrid Falaise, Guylaine Tremblay, Guy A Lepage, Debbie Lynch-White, Émilie Perreault, Guylaine Guay, Eve Landry, Anick Lemay, Luce Dufault, Tire le Coyote, et plusieurs autres…

Pour vous la Maison SMC c’est?

Nous avons demander à plusieurs personnes de la communauté qu’est-ce que la Maison Simonne-Monet-Chartrand représente pour eux. Vous pouvez voir toutes leurs réponses, en vidéos, sur notre page Facebook. Nous aimerions remercier tous les participants pour leurs témoignages et le partage de leur vision de la Maison.

Alexandra Labbé, mairesse de la Ville de Chambly,

Jean-François Caron, directeur de Desjardins Caisse populaire du Bassin-de-Chambly,

Sylvie Blanchard de L’Entraide Plus,

Yves Lessard, maire de Saint Basile le GrandVille de Saint-Basile,

Jean-François Roberge – député de Chambly et Ministre de l’Éducation du Québec,

Diane Lavoie, mairesse de Beloeil,

Ricardo Larrivée, Ricardo Cuisine,

Sébastien Dion, Propriétaire de la Ferme Guyon et Président de la CCIBC – Chambre de Commerce et d’Industrie du Bassin de Chambly,

Nelson Verissimo président Clinique Skins Quartier DIX30,

Isabelle Labrecque, Isabelle Labrecque Communications.

 

Passage à l’émission Et si on se levait

La Maison Simonne-Monet-Chartrand est passée dans vos écrans à l’émission « ET SI ON SE LEVAIT » avec France Beaudoin. En plus de partager notre mission et nos valeurs, nous avons eu une très belle surprise!

Nous avons reçu une belle peinture de Clémence DesRochers pour embellir les nouveaux murs de la maison ainsi qu’une prestation en chanson de France Castel. C’est aussi dans le cadre de l’émission, que nous apprenons que nous recevons un soutien financier via le Fonds du Grand Mouvement de Desjardins. Merci de contribuer à l’avancement de notre beau projet de maison de deuxième étape!

France Beaudoin mentionne « Peut-être qu’il va y avoir quelqu’un qui va prendre le téléphone et appeler. » C’est ce que nous souhaitons nous aussi! ❤️

Vous pouvez voir ou revoir l’émission sur le TOU.TV ici : https://ici.tou.tv/et-si-on-se-levait et au telequebec.tv: https://video.telequebec.tv/details/36332

Campagne 12 jours d’action

Dans le cadre des 12 jours d’action contre la violence faite aux femmes nous souhaitons rejoindre une multitude de personnes par le biais des réseaux sociaux avec l’aide de personnalités inspirantes. Nous avons donc fait la sélection de 9 personnes qui rejoignent les valeurs de la Maison Simonne-Monet-Chartrand. Ils ont partagés: publications, vidéos et « story » sur les réseaux sociaux et nous avons repartager leurs messages sur nos réseaux. Ils sont accessibles sur notre page Instagram et Facebook!

Merci aux personnalités inspirantes qui ont participer soit: Karl Hardy, Sophie Montminy, Félix-Antoine Tremblay, Debbie Lynch-White, Laurie, Gabrielle Marion, Léa Clermont-Dion, Nabila Ben Youssef et Léonie Pelletier.

 

 

Groupes de soutien en ligne

BRISE L’ISOLEMENT EN TEMPS DE COVID-19!

Tu as besoin d’échanger, de ventiler, de t’informer et de socialiser en lien avec une situation vécue de violence conjugale? Besoin d’écoute empathique? Inscris-toi sans tarder à un groupe de soutien en ligne!

C’EST GRATUIT ET CONFIDENTIEL * 

Étant donné la situation actuelle, les groupes de soutien sont maintenant offerts de façon virtuelle, via la plateforme Zoom, de jour ou de soir. Limite de 5 participantes par groupe afin de faciliter les échanges. Les dates et heures exactes seront confirmées à la suite de la période d’inscription.

Pour s’inscrire, c’est par ici : https://maisonsmc.org/groupes-de-soutien/

Assure-toi d’avoir l’équipement approprié (personnel et non public) : un téléphone intelligent, une tablette ou un ordinateur muni d’une caméra ainsi que des écouteurs (obligatoires).

* Des mesures strictes et des dispositions ont été mis en place afin de garantir la confidentialité de ces rencontres en ligne. Plus de détails seront donnés aux participantes inscrites.

Informations multilingues sur la COVID-19

Un nouveau virus de la famille des Coronaviridae a été détecté dans la ville de Wuhan en Chine. Ce virus a été initialement nommé 2019-nCoV. Il porte désormais le nom de SARS-CoV-2. La maladie associée à ce virus est la COVID-19. Le début de l’éclosion de pneumonie atypique de COVID-19 a été signalé le 31 décembre 2019.

Liens vers de l’information en plusieurs langues sur la COVID-19 :

Des nouvelles de la Fondation

La Fondation parallèle à la Maison d’hébergement Simonne-Monet-Chartrand (MHSMC), autrefois nommée « Fondation Québécoise des enfants témoins de violence conjugale », change de nom pour la Fondation Maison Simonne-Monet-Chartrand (FMSMC).

Cette Fondation, mise sur pied en 2001, avait pour but d’amasser des fonds pour appuyer les actions auprès des enfants témoins de violence conjugale. Cette fondation n’ayant pas connu le succès escompté fut laissée en dormance, sans être dissoute. C’est à l’initiative de la directrice générale de la MHSMC, madame Hélène Langevin, dans le but, entre autres, d’aider au financement d’une maison de deuxième étape, que la Fondation fut réactivée et mise à jour.

En effet, en février dernier, une consultante en philanthropie, madame Isabelle Labrecque, fut embauchée à temps partiel à titre de coordonnatrice pour structurer la nouvelle mission et les activités de collecte de fonds. De plus, un nouveau conseil d’administration fut formé.

La FMSMC est fière d’annoncer la formation de son nouveau conseil d’administration.

  • Président : Jean-François Caron, directeur général de la Caisse Desjardins du Bassin-de-Chambly.
  • Vice-président : Nelson Verissimo, président de la Clinique Skins de Brossard.
  • Trésorière : Alexandra Poirier, CPA,CA, contrôleure chez Imagia Cybernétique inc.
  • Secrétaire : Geneviève Leblanc, propriétaire FG Chocolatiers.

Pour compléter le conseil d’administration, la Fondation est à la recherche d’un cinquième membre administrateur. Les membres du conseil d’administration de la FMSMC souhaitent rappeler à la population qu’en ces temps de crise, les besoins en hébergement et en soutien aux femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants sont fondamentaux et ils comptent sur l’appui indeffectible de ses donateurs pour assurer la pérennité des services offerts à ces femmes.

Pas de pause pour la violence conjugale

La Maison d’hébergement Simonne-Monet-Chartrand (MHSMC) souhaite aviser la population qu’elle continue d’accompagner les femmes et les enfants en situation de violence conjugale et familiale.

L’état de confinement avec un conjoint violent dans un contexte de crise où il y a perte de revenu et où l’on contraint les déplacements, ne fait qu’accroitre le niveau de violence et les risques d’incidents. D’ailleurs, on compte actuellement une augmentation de plus de 15 % des appels à la ligne SOS violence conjugale. Toutefois, plusieurs femmes hésitent encore à demander de l’aide, puisque l’agresseur est toujours présent à la maison.

« Les femmes doivent continuer à dénoncer et à prendre action pour sortir de leur situation, malgré la pandémie. Notre ligne d’information, de référence et d’écoute empathique (450 658-9780) est toujours active et il nous reste quelques places en hébergement », a souligné la directrice générale de la MHSMC, madame Hélène Langevin. « Nous avons un protocole strict d’hygiène qui est revu quotidiennement, il n’y a donc aucun danger de contracter le virus ici. » ajoute madame Langevin. Aucun cas n’a été répertorié dans les maisons d’hébergement au Québec. Le protocole d’accueil est également très rigoureux, afin de ne pas compromettre la sécurité des femmes hébergées et celle des travailleuses.

Toute l’équipe de la MHSMC souhaite sensibiliser la population à la grande vulnérabilité dans laquelle ces femmes se retrouvent, à l’année, mais plus particulièrement dans la situation dans laquelle nous vivons actuellement. « Nous demandons aux gens d’ouvrir leurs antennes et de ne pas hésiter à dénoncer au service de police une telle situation dont serait victime une voisine, une amie ou une collègue de travail » ajoute la directrice générale.

Ligne d’information, référence et écoute empathique de la MHSMC : 450 658-9780

SOS violence conjugale : 1 800 363-9010

Urgence : 911

Avis de nomination

La Fondation de la Maison Simonne-Monet-Chartrand (MSMC) est fière d’accueillir madame Isabelle Labrecque à titre de coordonnatrice.

Madame Labrecque compte une vaste expérience en communications et en philanthropie. Ayant occupé le poste de directrice générale de plusieurs OBNL et d’une fondation d’établissement de santé, madame Labrecque occupait jusqu’à tout récemment le poste de directrice des communications et affaires publiques de la CCIRS.

Son mandat sera de structurer la nouvelle Fondation de la MSMC et de mettre sur pied diverses stratégies de financement. La Fondation a pour raison première de soutenir la Maison Simonne-Monet-Chartrand dans la réalisation de sa mission, notamment dans le cadre du projet d’envergure de construction d’une maison de deuxième étape.