Collectes de fonds – Appel à la vigilance

Ce n’est pas parce que des gens organisent une collecte de fonds que ceux-ci remettront systématiquement les fonds amassés à l’organisme. La Maison d’Hébergement Simonne-Monet-Chartrand appelle la population à la vigilance.

Dans la dernière année, la maison d’hébergement rapporte que des individus ont fait de la sollicitation dans des endroits publics de Chambly, laissant croire que les fonds amassés seraient remis à la maison d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale de Chambly.

La MHSMC et sa fondation tiennent à souligner qu’ils ne font jamais de porte-à-porte ni de sollicitation de vente d’objets et qu’ils ne seront associés d’aucune façon à des organisations qui n’ont pas effectué de demandes officielles. À ce sujet, les groupes et la population seront informés et accompagnés par l’organisme afin de faire de leur collecte de fonds une expérience fantastique pour toutes les parties.

La direction de la MHSMC est profondément attristée de constater que des individus pourraient s’approprier la cause fragile qu’est la violence conjugale dans le but de retirer des sommes d’argent des citoyens de la région à d’autres fins que de contribuer au développement de sa mission.

Selon la directrice générale, Hélène Langevin, le discours des fraudeurs est généralement nébuleux et se modifie au fur et à mesure que les gens sollicités tentent d’en savoir plus. Ils disent amasser des fonds pour la maison d’hébergement, toutefois lorsqu’ils sont questionnés, les réponses demeurent floues sur l’objectif financier, les moyens pris, la date de début et de fin de la collecte de fonds ou même les noms figurant sur le comité organisateur.

La Maison d’hébergement Simonne-Monet-Chartrand rappelle qu’elle évalue son association aux événements de tierces parties à partir d’un formulaire en ligne. Les dons sont également acceptés et des reçus d’impôts sont émis sur demande. La ressource participe à différentes activités de collectes de fonds avec la communauté, qui sont très clairement affichées sur ses réseaux sociaux et son site internet.

Si vous avez des doutes, il est préférable de communiquer directement avec l’organisme en question afin de valider le tout. Il est également intéressant de savoir que la MHSMC a une politique sérieuse de reddition de comptes et qu’elle informe les partenaires et la population des projets qui sont au cœur des dons reçus.

À la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, le sergent Jean-Luc Tremblay rappelle que les personnes qui s’adonnent à ce type d’activités commettent une fraude et que ceci est punissable en vertu du Code criminel. Ainsi, autant la personne sollicitée que l’organisme ou l’entreprise dont le nom est utilisé pour subtiliser les dons, sont victimes de fraude et peuvent communiquer avec le service de police.