La communication non violente au cœur de nos pratiques!

La Maison Simonne-Monet-Chartrand est fière d’annoncer que l’ensemble de ses employées est maintenant formé en communication consciente non violente!

L’équipe est désormais à même d’appliquer les apprentissages reçus de façon concrète et sur une base régulière, autant auprès de leurs collègues que des femmes victimes de violence ou vivant diverses difficultés hébergées à la ressource.

Les membres du conseil d’administration se sont également joints à l’équipe de travail et sont motivés à suivre cette formation.

Cette approche communicationnelle favorise la coopération en toutes circonstances, même dans les situations les plus délicates, et permet aux membres de l’équipe d’être en mesure de désamorcer les conflits avant même qu’ils ne s’enveniment.

En effet, dans un environnement de travail et un milieu de vie où la non-violence est le moteur de toutes les actions, la MSMC a choisi le sens, la cohérence et le courage afin de mettre en place cette philosophie de gestion, de communication, d’intervention et de vie que nous appelons la communication consciente non violente.

Gestion humaine des ressources

L’adoption de cette approche par la direction s’inscrit dans l’actualisation de sa culture organisationnelle initiée en 2013, qui vise notamment à mettre en place une gestion humaine des ressources, et non une gestion des ressources humaines!

L’approche fait d’abord appel à l’authenticité. Elle nécessite que les interlocutrices s’expriment entre elles avec sincérité. Par sincérité, on fait référence à ce qui nous anime, c’est-à-dire nos besoins et nos sentiments, plutôt que nos jugements sur l’autre.

Une base solide pour la résolution de conflits

Nous sommes souvent perplexes, surtout dans un cadre professionnel, à nous exprimer avec sincérité. L’authenticité est souvent perçue comme une marque de vulnérabilité, voire de faiblesse. C’est pourtant l’inverse : une communication sincère constitue une base solide pour la résolution de conflits.

De plus, la communication consciente non violente nécessite une prise de responsabilité de la part de chacune des interlocutrices. Cette prise de responsabilité doit se refléter dans notre façon de communiquer entre nous et auprès de nos utilisatrices.

« Cette approche a été intégrée à nos pratiques car elle contribue à faire de la Maison Simonne-Monet-Chartrand une halte unique et un séjour bénéfique permettant aux utilisatrices de renouer avec leur potentiel et leurs habiletés à reprendre le pouvoir sur leur vie », souligne la directrice générale, Hélène Langevin.

« La communication consciente non violente s’harmonise à merveille avec nos valeurs.» – Hélène Langevin, directrice générale

Mme Langevin est formée depuis 2008 en communication consciente non violente par le Groupe Conscientia et donne des conférences afin de mobiliser les organismes et les gestionnaires à faire une différence un individu à la fois… en commençant par soi-même.

Qu’est-ce que la communication non violente?

Il s’agit d’une méthode élaborée par Marshall B. Rosenberg, enseignée partout dans le monde visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse ainsi que le respect de soi et des autres.