La Maison Simonne-Monet-Chartrand

Historique

La Maison Simonne-Monet-Chartrand est un milieu de vie chaleureux et accueillant qui permet l’échange, le partage, la prise de conscience et la réappropriation de son pouvoir personnel. Nous croyons au potentiel des femmes et en leurs habiletés à diriger leur vie en fonction de leurs intérêts.

Elle offre aux femmes victimes de violence conjugale ainsi qu’à leurs enfants, un hébergement sécuritaire et confidentiel. Un service d’hébergement et de dépannage  de quelques jours est disponible aux femmes en difficulté, avec ou sans enfants, pour leur donner le temps de voir clair sur leur situation et d’évaluer leurs besoins  Elle offre un service de soutien et d’accompagnement, des ateliers de groupes pour les femmes hébergées où différents sujets sont abordés en lien avec la compréhension de la violence conjugale et la connaissance de soi. Elle assure des suivis individuels et des services mère-enfants. Elle dispense également des services externes, soit des suivis post-hébergement, des suivis externes individuels et des groupes de soutien.

La Maison Simonne-Monet-Chartrand (anciennement Auberge Camiclau de Chambly) a vu le jour en novembre 1984. Cette idée d’ouvrir une maison d’hébergement pour venir en aide aux femmes en difficulté et leurs enfants germait depuis 1983 dans la tête de trois femmes engagées.

Tout débuta par un centre de jour et quelques mois plus tard, la location d’un logement de 5 ½ pièces permit d’offrir aux femmes et à leurs enfants un endroit sécuritaire 24/24 heures, sept jours/semaine. Vu le besoin grandissant, l’organisme déménagea ses activités dans une maison de sept pièces.

Malheureusement, le financement demeure une préoccupation constante, au point qu’en février 1987, Auberge Camiclau de Chambly ferme ses portes temporairement. Ce n’est qu’en juin de la même année que le Ministère de la Santé et des Services Sociaux accorde un premier financement.

En juillet 1987, l’organisme a pignon sur rue dans un logis de 6 ½ pièces. Finalement, en septembre 1988, arrive le moment d’acquérir une maison de 12 pièces. Grâce à l’obtention d’une subvention de la Société d’Habitation du Québec, les fondatrices réalisent un projet de rénovations, pour le mieux-être des femmes et des enfants hébergés.

Pour son 15e anniversaire, un sentiment d’appartenance s’installe et Auberge Camiclau de Chambly change son nom pour celui de la Maison Simonne-Monet-Chartrand, en la mémoire de cette grande dame qui a lutté toute sa vie pour les droits des femmes et pour une plus grande justice sociale.

En 2014, un important changement de culture s’est amorcé au sein de toutes les sphères de la MHSMC, qui allait affecter et imprégner la gestion des opérations, les activités d’hébergement et d’intervention, la gouvernance stratégique, les activités de vie associative,  la gestion immobilière et la politique de gestion des dons.  Toutes les membres de l’équipe, accompagnées de la direction, ont passé ces sphères au peigne fin pour que l’exercice de planification stratégique soit un succès. La culture du « prendre soin de soi pour prendre soin des autres » a ainsi pu s’étendre et devenir NOTRE culture, supportée par des formations en Communication Consciente Non Violente (CNV) suivies par toutes les membres de l’équipe, ainsi que par de la supervision d’équipe adaptée.

Depuis 2015, la MHSMC accueille environ 100 femmes et 50 enfants par année pour un taux d’hébergement annuel d’environ 88 %. Ce taux est passé de +/- 70 % à plus de 88 %. Nous attribuons ce rehaussement à la qualité de l’offre de service, à la stabilité des membres de notre équipe, composée dorénavant de 12 employées permanentes, ainsi qu’à l’implication et à l’engagement des membres du conseil d’administration, des membres de l’équipe et, bien entendu, de nos bénévoles et partenaires, constamment désireux de soutenir notre mission par des dons en argent ou en temps.

En 2019, la MHSMC fête son 35e anniversaire et fait le lancement de ses projets majeurs dont la construction d’une maison de deuxième étape de plusieurs unités, le projet femmes immigrantes, les Soirées SMC, les sentinelles en milieu de travail et plusieurs autres. Nous pouvons ainsi affirmer que notre maison d’hébergement se démarque par ses actions internes et externes, par son offre de service basée sur la dignité, la sécurité et la confidentialité pour nos utilisatrices et nos employées, ainsi que par les lieux sains qu’elle offre.