Lundi le 27 septembre, la Maison Simonne-Monet-Chartrand (MSMC) lançait son programme de sensibilisation en milieu de travail « Sentinelles ».

La MSMC se tourne vers les entreprises pour étendre son réseau d’entraide afin d’accompagner et soutenir les femmes victimes de violence conjugale en guise de filet de sécurité supplémentaire. Cette sensibilisation est nécessaire compte tenu de l’augmentation exponentielle des violences que vivent les femmes dont nous sommes tous témoins. La violence faites aux femmes touche une travailleuse canadienne sur trois, la sphère professionnelle semble toute désignée pour passer à l’action et le 15e féminicide survenu ce même lundi nous mets devant l’urgence d’agir.

 

« Nous avons mis sur pied des sessions de sensibilisation innovatrices qui se démarquent des formations traditionnelles. Nous avons choisi de débuter ces sessions par une vidéo choc qui nous plonge directement dans la réalité d’une victime de violence conjugale. C’est sur ces images poignantes que s’ouvre le dialogue avec les futures sentinelles pour les aider à repérer les signes et soutenir les victimes. », explique Hélène Langevin, directrice générale de la MSMC.

 

Les entreprises qui participent à ces séances de sensibilisation sont invitées à faire une contribution volontaire. Les sommes versées serviront à financer la maison de deuxième étape, la Maison Louise Latraverse qui hébergera les victimes sur une plus longue période en complétant les services d’hébergement « de crise » qu’offre déjà la MSMC.

 

Ne restez pas indifférent face à la violence conjugale. Vous pouvez faire une différence!

 

Pour en savoir plus, contactez-nous : reperezlessignes.maisonsmc.org